Le pont entre le monde académique et professionnel au Burkina

eacademy@aubicom.net

Le pont entre le monde académique et professionnel au Burkina

La Banque africaine de développement (BAD) recrute un(e) Économiste pays supérieur(e)

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire nettement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE CONTEXTE :

La Vice-présidence (ECVP) est principalement chargée d’amener le Groupe de la Banque à donner la priorité à la production, l’analyse, la diffusion, le courtage et la mise en œuvre de solutions du savoir pertinentes dans toutes les priorités opérationnelles des High 5 et les thèmes transversaux de sa Stratégie décennale. Ces solutions doivent répondre clairement aux problèmes de développement prioritaires qui se posent aux PMR, individuellement ou collectivement, et qui appellent l’implication de ces derniers, tant dans leur planification que dans leur mise en œuvre. Au nombre de ces solutions figurent :

i) les recherches concernant les principaux problèmes de développement de l’Afrique et leur lien avec la gouvernance économique mondiale et les autres biens publics mondiaux majeurs ;

ii) les diagnostics pays et les perspectives d’avenir ;

iii) le dialogue sur les politiques et les services consultatifs ;

iv) les activités liées au savoir économique, sectoriel et thématique ;

v) l’amélioration des systèmes statistiques nationaux et sous-régionaux ;

vi) la préparation, la conception et l’appui à la mise en œuvre des opérations de gestion des finances publiques et de gouvernance ;

vii) le renforcement des capacités pour la formulation et la mise en œuvre de politiques ;

viii) l’assistance technique et les conseils relatifs à la gestion des ressources naturelles par les PMR ;

ix) la diffusion du savoir et l’établissement de réseaux du savoir aux niveaux national, régional, et interrégional.

LE DÉPARTEMENT/LES DIVISIONS QUI RECRUTENT :

Le mandat du Département de l’économie des pays est de positionner la Banque au centre des stratégies nationales et régionales, des dialogues sur les politiques et des opérations basés sur les connaissances socio-économiques, à travers

i) les documents de stratégie pays : le Département pilote les activités dans le domaine du savoir qui alimentent la production de documents de stratégie pays et régionale, y compris les documents de stratégie pays, les documents de stratégie d’intégration régionale, les notes de diagnostic pays et les notes de diagnostic régionales pour orienter les programmes de prêt pays ;

ii) les rapports économiques régionaux et nationaux : le Département produit les rapports sur les perspectives économiques régionales, les rapports sur les pays et les notes sur les perspectives économiques en Afrique pour faire le point sur l’évolution économique, politique et sociale des pays ;

iii) le dialogue sur les politiques : le Département joue un rôle clé dans les dialogues sur les politiques pays et régionales et dans la collaboration de la Banque avec d’autres partenaires de développement, notamment en participant aux groupes thématiques pays conformément à la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide et au Plan d’action d’Accra ;

iv) les études économiques et sectorielles : le Département dirige la recherche et l’analyse sur les questions économiques et sectorielles au niveau pays afin de guider la conception de la stratégie et des programmes de la Banque dans les pays.

Le Département des économies pays est composé du Bureau du Directeur principal auquel les économistes, spécialistes en chef sont rattachés et de deux (2) divisions, supervisées chacune par un chef de division : la Division 1 (ECCE.1) couvre l’Afrique centrale, l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest, et la Division 2 (ECCE.2) couvre le Nigeria, l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe. Les deux (2) Chefs de division et les économistes, spécialistes en chef sont placés sous l’autorité du Directeur du Département de l’économie des pays.

La Banque africaine de développement (BAD) recrute un(e) Économiste pays supérieur(e)

LE POSTE :

Les Économistes pays supérieurs travaillent sous la supervision des chefs de division relevant du Département de l’économie des pays et des économistes, spécialistes en chef au niveau régional (chargés des questions techniques), et sous la responsabilité administrative des chefs de bureau pays qui sont chargés de leurs pays d’affectation. Ils travailleront aussi en étroite collaboration avec d’autres parties prenantes internes et externes. Sous la direction du Directeur du Département de l’économie des pays, Économistes pays supérieurs centreront leur action sur les études macroéconomiques et le développement économique afin d’approfondir les connaissances sur le pays, de renforcer le dialogue politique entre la Banque et les décideurs nationaux, régionaux, continentaux et mondiaux, de préparer les études économiques et sectorielles et de coordonner la préparation des documents de stratégie pays et d’autres documents connexes ( rapports de l’évaluation à mi-parcours, rapports d’achèvement, etc. ). Dans le cadre du système matriciel de la Banque, l’Économiste pays supérieur(e), qui est membre du Département de l’économie des pays, entretiendra un lien hiérarchique solide direct avec le chef de division ECCE compétent et un lien hiérarchique en pointillé avec le chef de bureau pays dans leur pays d’affectation.

PRINCIPALES FONCTIONS :

Les Économistes pays supérieurs seront chargé(e)s des tâches suivantes :

  • Analyser la situation économique et financière des pays membres régionaux couverts, en s’appuyant sur des sources d’information internes et externes, et déterminer les implications en termes de programmation et d’actualisation des opérations du Groupe de la Banque telles que définies dans les documents de stratégie pays.
  • Contribuer à la préparation et à la diffusion des publications phares de la Banque et des publications du Département des économies pays, y compris les rapports sur les perspectives économiques en Afrique, les rapports sur les perspectives économiques régionales et les rapports sur les pays.
  • Apporter son soutien aux unités de prestation de services (centre régional et bureau pays) dans le dialogue avec les autorités nationales et les autres parties prenantes (donateurs, OSC, secteur privé, etc.) en leur fournissant régulièrement des informations et en les tenant au courant de la situation économique et financière, ainsi qu’en prenant part à la préparation des réunions et en participant à ces dernières.
  • Effectuer des études économiques et sectorielles centrées essentiellement sur les questions de profil de gouvernance, et préparer des documents sur les questions économiques et financières qui affectent le processus de développement, notamment les notes sur les perspectives économiques en Afrique, les rapports sur les pays, etc.
  • Identifier, préparer, évaluer et contrôler la mise en œuvre des programmes économiques, y compris les programmes macroéconomiques.
  • Coordonner la préparation des Documents de stratégie pays, sur la base des stratégies de développement des pays membres régionaux.
  • Entretenir une communication efficace avec les départements sectoriels et les autres unités concernées de la Banque et participer activement aux réunions d’évaluation (réunions de l’équipe pays / régionale) pour garantir une approche coordonnée de la mise en œuvre de la stratégie de la Banque et des opérations de prêt dans les pays couverts.
  • Participer aux revues de portefeuille pays.
  • Participer à la préparation et au suivi de la mise en œuvre des mesures prises dans le cadre des opérations d’appui budgétaire.
  • Participer aux activités de coordination de l’aide avec les donateurs bilatéraux et multilatéraux en mettant l’accent sur la promotion du cofinancement des produits du savoir, des projets et des programmes.
  • Réaliser des Évaluation des politiques et des institutions des pays (EPIP).
  • Participer à la préparation de l’évaluation de la fragilité et de la résilience du pays et de l’évaluation des risques du pays, etc.
  • Prendre part à la préparation du budget des divisions du Département ECCE et au recrutement de consultants ; élaborer des programmes de travail annuels et triennaux axés sur le savoir et des notes d’information sur les programmes de développement économique et sectoriel et de réformes économiques.
  • Établir et entretenir les relations avec les clients à différents niveaux et œuvrer à la promotion de la Banque pour générer davantage de produits du savoir et accroître les activités y afférentes.

CRITÈRES DES SÉLECTIONS (compétences, expériences et connaissances requises) :

  • Être titulaire d’au moins un Master 2 en économie et d’autres domaines pertinents et disciplines connexes.
  • Justifier d’une expérience pertinente d’au moins cinq (5) années dans les domaines de l’analyse et de la gestion des politiques macroéconomiques et de l’économie du développement au niveau international, acquise au sein d’organisations internationales ou d’institutions nationales compétentes, en travaillant sur des questions liées au développement de l’Afrique et à la préparation de documents de stratégie par pays.
  • Démontrer de solides compétences en matière de planification et d’organisation, y compris une capacité avérée à penser de manière stratégique et à appréhender une situation dans sa globalité tout en ayant le souci du détail, des compétences en matière de négociation et de constitution d’équipes, ainsi qu’une capacité avérée à influencer les autres et à présenter des idées.
  • Être capable d’établir des liens avec les parties prenantes à tous les niveaux, de comprendre leurs intérêts et d’exercer de l’influence sur elles.
  • Pouvoir gérer les demandes de haut niveau d’une organisation complexe, ce qui inclut la capacité à travailler sous pression et à respecter des délais serrés.
  • Avoir une bonne connaissance des questions auxquels les pays en développement sont confrontés.
  • Faire preuve de solides compétences techniques et quantitatives en tant que spécialiste de la macroéconomie appliquée au développement.
  • Avoir fait ses preuves en matière de modélisation et de prévisions économiques.
  • Savoir utiliser au moins un logiciel standard d’économétrie à des fins d’analyse empirique.
  • Avoir une bonne maîtrise de la gestion de portefeuille ainsi qu’une connaissance avérée des questions économiques et faire preuve d’excellentes capacités d’analyse.
  • Justifier d’une solide expérience en matière de dialogue politique, ainsi que de bonnes connaissances et compétences en matière d’évaluation de la fragilité.
  • Posséder de solides compétences analytiques et organisationnelles et être capable de fournir des résultats dans les délais impartis.
  • Être doté de capacités de résolution de problèmes ainsi que d’aptitudes à l’innovation et à la gestion du changement.
  • Être capable de communiquer efficacement, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit, en français ou en anglais, selon la langue officielle du pays, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue. La connaissance de l’espagnol ou du portugais serait un atout supplémentaire pour les candidats à des postes basés dans les pays hispanophones ou lusophones.
    Maîtriser l’utilisation des applications courantes de Microsoft Office Suite.

CES POSTES BÉNÉFICIENT DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRENT DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de la soumission de votre candidature, veuillez envoyer un email avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran montrant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG(le lien envoie un courriel)

Postuler pour ce poste

1- Personnel régulier

Si vous travaillez actuellement à la Banque africaine de développement en tant que membre du personnel régulier, cliquez sur le bouton ci-dessous pour postuler à ce poste.

Postuler pour ce poste(le lien est externe)

2- Candidat Externe

Si vous ne travaillez pas actuellement à la Banque africaine de développement, ou si vous êtes un employé à court terme (STS), un assistant technique ou un consultant à la Banque, cliquez sur le bouton ci-dessous pour postuler au poste.

Postuler pour ce poste(le lien est externe)

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissant d’un des pays membres de la BAD .

Les candidats qui répondent pleinement aux exigences de la Banque et qui sont pris en considération pour une évaluation plus approfondie seront contactés. Les candidats doivent soumettre un Curriculum Vitae (CV) concis et tout document supplémentaire pouvant être indiqué, si nécessaire. Le président de la Banque africaine de développement se réserve le droit de nommer un candidat à un niveau inférieur. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances. Les candidates sont fortement encouragées à postuler. http://www.afdb.org

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne demande aucun paiement aux candidats tout au long du processus de recrutement (candidature à un emploi, examen du CV, entretien et traitement final des candidatures). De plus, la Banque ne demande pas d’informations sur les comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité en cas de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, d’une manière générale, de l’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit .

« Veuillez noter que la Banque n’accepte pas la double nationalité. Vous devez donc déclarer la nationalité que vous souhaiteriez voir prise en compte par la Banque tout au long de votre carrière, en cas d’embauche. Veuillez télécharger les pièces d’identité délivrées par le gouvernement telles que le passeport, la carte d’identité nationale ou le certificat, etc.

Source de l’annonce Banque africaine de développement (BAD)


En savoir plus sur e-academy Burkina

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

spot_imgspot_img

A NE PAS MANQUER

Latest Posts

Restez Connecter

Recevez regulièrement les offres d'emplois en vous abonnant à notre newsletter!

ARTICLES SIMILAIRES

En savoir plus sur e-academy Burkina

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading